Voeux sensuels, Tome 6 Les Hell's Eight de Sarah McCarty

Publié le 21 Novembre 2013

Voeux sensuels, Tome 6 Les Hell's Eight de Sarah McCarty

VOEUX SENSUELS

Les Hell's Eight, Tome 6

de Sarah McCarty

aux éditions Harlequin, collection Spicy

Quatrième de couverture:

Depuis qu’elle a trouvé refuge au ranch des Hell’s Eight, Maddie ne cesse de remercier le ciel de lui avoir fait ce cadeau : ici, elle a chaque jour la preuve que le monde de brutes et de violence dans lequel elle a baigné depuis son enfance est bel et bien derrière elle ; ici, elle sait qu’aucun homme ne la forcera jamais à quoi que ce soit. Car, elle le voit bien, malgré leurs manières souvent rudes, les Hell’s Eight respectent les femmes par-dessus tout. Parfois même un peu trop, songe-t-elle avec envie en contemplant les épaules larges et le profil acéré de l’un d’entre eux, Caden Miller. Depuis qu’elle a fui son passé, il est le seul homme à avoir fait naître en elle un désir qu’elle croyait à jamais perdu. Un désir intense, fulgurant, qu’elle rêve d’assouvir entre ses bras. Mais, hélas, Caden semble ne voir en elle qu’une petite sœur…

La chronique de Lisa McLivres:

 

Fidèle de la série des Hell’s Eight de Sarah McCarty, j’attends toujours avec impatience la sortie du nouveau tome.

Cette série mêlant Cowboys et érotisme m’avait plu dès le tome 1, et je trépignais de lire l’histoire de chacun des huit Rangers sexy et courageux à souhait. Parfois inégaux dans l’intensité sensuelle ou dans l’intrigue, chaque tome avait su me séduire dans sa globalité. Là où le sexe était moins présent, on pouvait trouver une histoire plus profonde et plus tendre.

Mais pour ce tome ci, j’avoue avoir été un peu déçue sur ces deux critères.

Nous retrouvons ici la jeune Maddie, recueillie par le Hell’s Eight alors qu’elle était retenue comme prostituée depuis l’âge de 8 ans. Autant dire que son état psychologique est des plus déplorables lorsqu’elle quitte l’endroit horrible où elle a connu une enfance traumatisante. Dès son arrivée, Caden Miller ressent beaucoup de tendresse pour la jeune femme, qu’il va protéger comme un grand frère. Cette surprotection va vite se dévoiler comme une affection beaucoup plus profonde aux yeux des autres. Et tous se rendront compte très vite que Maddie « en pince » grandement pour le cowboy. Alors que Caden voudra s’éloigner de Maddie afin de ne pas tomber amoureux d’elle, celle-ci (mais c’est un grand classique dans la série !) va se mettre en danger et le conduire vers une situation des plus inattendues ! (enfin, pour lui, pas pour nous vu que le schéma de chaque tome est quasi identique).

Bien que le départ me plaise bien, et même si on y retrouve tous les ingrédients des autres volets de la série, il y a plusieurs points de l’intrigue qui m’ont semblés curieux… Il y a par exemple certains événements qui sont éludés ou expliqués trop tardivement pour les rendre intéressants et crédibles (la partie chez Culbart), des incompréhensions entre les héros qui pourraient rendre l’histoire plus passionnelle mais qui finissent par nous les rendre énervants et certains éléments sont mentionnés dans les dialogues pour au final n’aboutir à rien (pourquoi demander à Maddie le nom de celui qui lui a fait le plus de mal sans qu’il y ait de suite à cela ensuite… ?).

Le sujet principal de cette série reste bien sûr l’histoire de chaque « Hell’s Eight », et alors que Caden était l’un de ceux sur qui on en savait le moins j’ai refermé la dernière page sans avoir l’impression de le connaître davantage. Toute l’intrigue repose essentiellement sur Maddie (ce qui ne m’a pas déplu pourtant) mais l’auteure a, à mon sens, oublié un peu son (notre) héros. Alors que paradoxalement, le personnage de Ace (qui sera le héros du prochain tome) est lui bien présent et attise notre envie de découvrir son histoire à lui. Très peu de descriptions physiques de Caden également (oui j’aime bien visualiser)… Je n’ai au final aucune idée de la tête qu’il peut avoir, hormis ses yeux bleus-gris…

Bref, malgré tout cela, j’ai quand même lu ce livre très vite car comme toujours avec la série des Hell’s on se retrouve devant un page-turner qui sait nous accrocher à notre lecture. Bien que les scènes de sexe soient moins présentes (mais on peut le comprendre au vu du passé de Maddie, et à la limite cela parait plus « crédible » que le tome 1) elles ont leur petit effet et nous dévoile une nouvelle fois un Cowboy digne de ce nom.

Donc une petite déception pour moi, mais cette série reste l’une de mes fétiches (allez savoir pourquoi !) et l’attente va être longue jusqu’au prochain !

3,5/5

3,5/5

Rédigé par Lisa McLivres

Publié dans #Romances érotiques

Repost 0
Commenter cet article