Les chevaliers des Highlands, Tome 4 - La Vipère de Monica McCarty

Publié le 9 Décembre 2013

Les chevaliers des Highlands, Tome 4 - La Vipère de Monica McCarty

LA VIPERE

de Monica McCarty

aux éditions J'ai Lu, collection Aventures et Passions

Quatrième de couverture :

1306. Edouard Ier d'Angleterre et Robert Bruce se disputent le trône d’Écosse. Décidé à prendre son rival de court, Bruce fait mander la comtesse Isabella MacDuff qui, de par son mariage, détient le droit héréditaire de couronner les rois. Elle sera protégée par un de ses meilleurs mercenaires, Lachlan MacRuairi, surnommé la Vipère. En dépit de la méfiance que lui inspire cet ancien pirate, Isabella se sent indéniablement troublée par sa présence. Mais pourra-t-elle compter sur lui lorsque, tombée dans le guet-apens tendu par ses ennemis, elle sera condamnée au sort le plus funeste ?

La chronique de Lisa McLivres:

 

Je crois que ce n’est plus un secret pour personne, Monica McCarty est une déesse de la romance historique. Elle est l’une des auteurs qui conjugue le mieux l’Histoire et l’histoire. Après avoir lu plusieurs livres d’elle, et après avoir lu celui-ci, j’ai décidé de lui remettre plusieurs trophées en récompense de ce tome encore une fois parfait ! (il ne s’agit pas de nommer la meilleure romance historique selon moi, mais seulement de donner une forme différente et originale à ma chronique ;) )

 

Trophée du meilleur mélange historique et romance :

 

Monica McCarty nous a prouvé depuis longtemps que le point fort de ses romans réside dans l’association parfaite de l’Histoire de l’Ecosse et de la romance. Entremêlant les intrigues des différents tomes, elle nous raconte l’histoire de Robert Bruce qui tente de prendre le contrôle de son pays face au roi Anglais Edouard Ier. Dans le tome précédent, Bruce venait d’être couronné roi d’Ecosse par Isabella MacDuff, membre de la seule famille légitimée à couronner son roi, mais devait essuyer de nombreux échecs dans sa lutte contre les Anglais. Dans ce tome 4, nous revivons les événements qui se sont déroulés tout de suite après le couronnement, c’est-à-dire l’arrestation d’Isabelle MacDuff ainsi que l’épouse, la fille et la soeur de Bruce. Bella sera emprisonnée pendant 2 ans dans une cage suspendue dans une tour puis dans une cellule. Comme à chaque fois, l’auteure nous offre à la fin du livre des notes explicatives sur le vrai contexte historique, les personnages inventés ou réels, et c’est toujours un plaisir de découvrir que certains ont eu une destinée très romanesque.

 

Trophée de la romance historique la plus frustrante :

 

Parce que dans Romance historique il y a également le mot « Romance », Monica McCarty est la championne de la frustration puis de la combustion spontanée des lectrices. Avec une intrigue extrêmement bien travaillée et des personnages approfondis, cette coquine – j’ai envie de dire – nous fait languir et mourir à petit feu tant l’histoire d’amour est chargée d’intensité sexuelle mais… sans scènes de sexe avant quelques centaines de pages. Mais, mais ! Attention ! Le rapprochement entre Lachlan et Bella ne peut se faire autrement ! Les choses viennent lentement, doucement, timidement pour explosées dans la passion ! Et là vous en avez pour votre argent ! Leur histoire est passionnée et douloureuse à la fois. Le caractère des deux héros compliquera bien les choses, mais nous on adore !

 

Trophée du héros qui porte le mieux son surnom :

 

Parce que depuis le début de la série, le personnage de Lachlan MacRuairi, dit la Vipère, m’intrigue et m’attire au plus haut point. Doué pour les missions d’infiltration, c’est lui qui sera chargé de venir chercher Bella pour le couronnement de Robert Bruce. Contre l’avis de son mari, elle devra laisser sa fille de 13 ans pour aller faire son devoir. Le devoir ? Lachlan s’en fiche royalement ! L’honneur ? Encore moins ! Son engagement dans la Garde secrète est purement financier et son caractère taciturne et combattif en fera l’un des plus redouté. C’est qu’il a un passé plutôt sombre… Tout comme l’animal dont il porte le nom, il est dangereux, solitaire et les mots qu’il prononce peuvent être imprégnés de venin qui vous blesse au plus profond de vous-même. Bella en fera les frais plus d’une fois… Mais, que voulez-vous, il incarne à la perfection le guerrier imposant et redoutable à la passion dévorante alors on fond complètement.

 

Trophée de l’héroïne courageuse et tenace :

 

Inspirée du personnage réel du même nom, Isabelle MacDuff est l’héroïne romanesque par excellence ! Mariée à l’âge de 15 ans avec un homme de 3 fois le sien, elle va connaître une vie de femme des plus dramatiques. Violentée et traitée contre une traînée, elle découvrira la sécurité et la passion avec Lachlan, deux choses dont elle ignorait l’existence. Dotée d’un physique aux courbes alléchantes, elle souffrira du regard incessant des hommes sur elle, qui n’expriment que désir, luxure et convoitise. Même cette vipère de Lachlan n’y échappera pas… Avec un honneur et un sens du devoir sans faille, elle devra faire des choix difficiles. Mais sa résistance et son courage lui permettront de tenir le coup et à devenir une vraie charmeuse de serpents…

 

Trophées du meilleur personnage secondaire : ex aequo au reste de la Garde 

 

Ce trophée est attribué à : Magnus MacKay, dit le Saint, William Gordon, dit le Templier, Robert Boyd, dit le Brigand et Alex Seton, dit le Dragon.

Ils sont tous présents dans ce tome, et apportent à leur manière beaucoup à l’intrigue dudit tome et à celle de la saga entière. Nous les découvrons au moment du couronnement de Bruce et les retrouvons 2 ans après, bien changés car entre temps chacun a connu des bouleversements dans sa vie et qui seront racontés dans leur tome respectif… Mais le changement de caractère est notable et Monica McCarty nous prouve encore une fois que dans ses intrigues rien n’est laissé au hasard. Une belle prouesse ! D’autant plus qu’elle nous met l’eau à la bouche en nous faisant « côtoyer » de plus près ces autres guerriers et nous donne vraiment envie de continuer cette série. Petite anecdote : j’ai cru à un moment donné qu’il y aurait une histoire entre MacKay et Gordon… Pendant quelques secondes… Et puis non. Il a suffi d’un mot, d’une phrase pour semer le doute dans mon esprit. Si d’autres ont eu le même effet dites le moi !

 

Trophée de la plus belle couv :

 

Comment ne pas évoquer cette couverture qui aura nourrit mes fantasmes les plus bas depuis l’annonce de sa sortie jusqu’à la réception du livre ? N’est-elle pas magnifique ? Un héros des Highlands dans toute sa splendeur, très proche du personnage de Lachlan d’ailleurs (non, ce n’est pas toujours le cas ! Entre les héroïnes brunes qui finissent blondes sur les couvs etc…). Je me prosterne devant J’ai Lu pour ce superbe cadeau et je vous demande, supplie, de continuer dans cette lignée pour les prochains tomes !!! On en redemande !!

 

Les chevaliers des Highlands, Tome 4 - La Vipère de Monica McCarty

Rédigé par Lisa McLivres

Publié dans #Romances Historiques

Repost 0
Commenter cet article

Ialys 10/12/2013 15:52

Bravo pour la chronique ça donne envie, je ne me suis pas encore mise à la romance historique, je sais c'est pas bien, mais ton avis me donne vraiment envie de m'y mettre urgemment !

Lisa McLivres 10/12/2013 16:44

Merci! Oh c'est vrai? tu ne lis pas de romance historique? Moi j'aime particulièrement celle avec des highlanders mais il y en a beaucoup... Mais Monica McCarty, Pamela Clare, pour ne citer qu'elles, sont de bonnes références pour ce genre là!