*Mag*: mon avis sur "Inversion de l'idiotie" de David Foenkinos

Publié le 24 Janvier 2014

*Mag*: mon avis sur "Inversion de l'idiotie" de David Foenkinos

Bon alors je suis fan de cet auteur, tellement fan que mon chéri m’a offert son premier roman !

Et le moins que l’on puisse dire c’est que … ce roman est spécial, très spécial !

Quatrième de couverture :

Vous tenez entre vos mains l'histoire de Conrad, faux neveu de Milan Kundera mais véritable simple d'esprit. Alors qu'il sera victime d'une honteuse machination, vous assisterez à ce qu'on appelle communément un retournement de situation. Vous devrez alors éviter de vous attendrir sur le sort d'un artiste piteux, et vous inquiéter des véritables intentions de deux Polonais. Vous apprendrez par ailleurs qu'il ne faut jamais acheter des sardines millésimées, mais ça vous le saviez déjà, non?

Inversion de l'idiotie est un roman à la vivacité rare, entre drame sentimental et bouffonnerie surréaliste. Les personnages y flottent dans les sphères extrêmes qui permettent au plus idiot d'entre eux de devenir un nouveau Proust. Ou l'inverse.

Petit résumé perso:

Victor et Térésa se séparent après plusieurs années de vie commune. Tout est déclenché le jour des 30 ans de Térésa, qui reçoit de la part de son compagnon …une boite de sardines millésimées ! Forcément cette idée, certes originale, va tout de même être le point de départ d’une séparation hors du commun.

Victor, dépassé par les évènements (c’est qu’il est peu idiot, notre ami…), et terrassé par cette rupture, va alors faire une rencontre qui va changer sa vie : il va tomber sur Conrad, un jeune homme candide et pauvre qui travaille dans une librairie. Comme Victor est riche (gagnant d’une loterie), il va décider d’héberger le jeune homme, et de l’utiliser pour reconquérir son amoureuse, en lui prouvant qu’il est capable de s’occuper, de façon paternelle, de quelqu’un.

Mais la situation va s’envenimer, Térésa va beaucoup trop s’attacher à Conrad, l’ancien couple va alors entamer une bataille sans demi-mesure pour pouvoir s’accaparer le jeune homme…

D’autres personnages vont entrer en jeu (le meilleur ami de Victor, les polonais, un voisin avec un singe…), qui vont se croiser et donner lieu à une suite d’évènements aussi surprenants que tordus ! Cela donne au final une histoire plutôt rocambolesque, avec parfois un coté burlesque qui ne m’a pas franchement convaincue…

En bref… :

Durant quasiment toute ma lecture je me suis demandée où voulait nous mener l’auteur. Il me tardait de terminer ce roman, davantage pour connaitre l’issue et le final que par pur intérêt de l’histoire.

En bref, une petite déception pour moi qui adore cet auteur. Bon, allez, on va dire que ça ne compte pas, je l’aime toujours et du coup j’ai son dernier roman à lire ;)

*Mag*: mon avis sur "Inversion de l'idiotie" de David Foenkinos

Rédigé par Lisa McLivres et Mag June

Publié dans #Romans

Repost 0
Commenter cet article